La brique

> Présentation | Habitat & Humanisme | Cie Maramande | magazine Les Planches <
> Brancucci et Le Schindou | Cabaret Brassens | Jeux de Planches <
> Les artistes de La brique | Revue de Presse | Affiche de La Brique | Ventes aux enchères | Foire du Livre <

Editorial de "La brique" N° 39 - Avril 2018


En attendant la relève, briquons, briquons…

Quoi de neuf depuis la dernière livraison de « La brique » ? La Syrie est toujours en guerre. D'autres zones de conflit ne vont pas mieux, même si les projecteurs de l'actualité s'en sont détournés.

En France, l'élection d’Emmanuel Macron à la tête du pays, a renoué avec la tradition des présidents de la République littéraires et aux racines provinciales, après de Gaulle, Pompidou, Mitterrand, qui ont l'art de bien dire les choses et de faire rêver leurs partisans. Après moins d'un an dans la plus haute fonction, il est prématuré de juger de l'efficacité du nouveau locataire de l'Élysée. Les réformes ? On en parle beaucoup. Mais une mesure pourtant de bon sens, comme la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens de circulation suscite une levée de boucliers - et à quand les 30 km/h dans les centres-villes ? Alors, s'emparer des dossiers de la santé, de la Sncf, de la formation professionnelle, des prisons, de l'agroalimentaire, de l'éducation etc. ?... Il y a de quoi faire sauter plusieurs gouvernements, selon la formule de Michel Rocard à propos des retraites…

En Allemagne, la courageuse chancelière, Angela Merkel, incarnation de l'humanisme rhénan, alors que la gauche traditionnelle peine à se situer entre utopies et dures réalités imposées par la finance toute-puissante, a fini par former son gouvernement, avec le concours des sociaux-démocrates, lesquels n'ont pas voulu reproduire, en se réfugiant dans l'opposition, les dramatiques erreurs des années 1930, qui favoriseront la prise de pouvoir d'Adolf Hitler.

Le voisin jurassien, de son côté, a pu fêter le ralliement de Moutier à la République et Canton du Jura. Mais le reste des districts francophones de l'ancien évêché de Bâle a préféré continuer à lier son destin au canton de Berne. Les Jurassiens du Sud, en majorité protestants, et les Jurassiens du Nord, en majorité catholiques, vont-ils finir tout de même par se retrouver ? Cela n'est pas exclu, estime notamment Jean-Pierre Molliet, avec la perspective d'un nouveau grand canton associant Jura et Neuchâtel, et une partie de la Berne francophone.

Quant à l'« Eurodistrict trinational de Bâle », il engrange les premiers fruits de ce qu’il sème patiemment, avec lucidité et détermination. La petite équipe permanente autour de son directeur Frédéric Duvinage, sous l'autorité de l'actuel président tournant, Mike Keller, maire de Binningen (BL) ne manque pas d'ouvrage, avec les collectes de fonds européens Interreg (encore 2 millions d'euros décrochés pour des aménagements paysagers sur les rives du Rhin à Huningue-Weil), avec les rencontres bi ou tri nationales culturelles, sportives ou scolaires, les réalisations en maturité, pilotées par sa « succursale » IBA, le processus urbanistique et sa cinquantaine de projets labellisés, dont - bientôt, on l'espère - un nouveau pont sur le Rhin, entre Petit-Bâle et Huningue.

Et puis « La brique » attend toujours la relève. Chaque année, l'espoir renaît. Cela finira bien par arriver... En attendant, bonne lecture de notre almanach 2018 et de nos dossiers transfrontaliers qui s'inscrivent dans le temps long, et dessinent par touches un « Eurodistrict trinational de Bâle » véritablement captivant…

André Meyer.

© 2004-2018 - La brique - Réalisation/Webmaster: SC. Plan du site - Tous droits de reproduction réservés.

La brique